LA FORMATION EN CONTRAT D'APPRENTISSAGE

Revenir sur le site de l'hôpital

Accueil

Accès

Actualités

Historique

le métier

Nos valeurs

La formation par voie directe

La formation en contrat d'apprentissage

Le concours

Le coût, les aides

Les cursus partiels

La carrière



 

Cette formation est destinée aux moins de 30 ans* ayant réussi les épreuves de sélection au concours et ayant signé un contrat d’apprentissage avec un employeur.

L’apprentissage repose sur le principe de l’alternance entre enseignement théorique et clinique en institut de formation, et travail chez l’employeur avec lequel l’apprenti a signé un contrat de travail.

En cas d’échec dans les démarches d’emploi ou de rupture de contrat avec l’employeur, l’élève ne pourra être maintenu en formation et devra solliciter un report d’intégration ou de formation.

ATTENTION : il est fortement conseillé aux candidats de rechercher un employeur dès leur inscription à la sélection. Il est donc obligatoire de signer un contrat d’apprentissage pour intégrer la formation. Sans signature d’un contrat d’apprentissage, l’entrée en formation est impossible.

Pour vous aider dans votre recherche vous pouvez-vous adresser soit au Centre de Formation d’Apprentis du Centre National de Fonction Publique Territoriale (CFA CNFPT), ou au Centre de Formation d’Apprentis du Sanitaire et Social (CFA Sanitaire et Social) ou au Centre de Formation d’Apprentis de l’Hospitalisation Privée (CFA HP):

     CFA CNFPT : www.cnfpt.fr

   CFA sanitaire et Social : www.cfa-sanitaire-social.com

  CFA de l’Hospitalisation Privée : www.fhp-lr.com

Le contenu de la formation est le même que celui d’une formation en cursus intégral. La programmation est sur 24 mois avec :

-       1435 heures de formation (cours et stages cliniques hors employeurs) soit 41 semaines de formation.

-       Et travail en entreprise.

*ou plus pour les candidats bénéficiant d’une reconnaissance travailleur handicapé

 

ÉPREUVES DE SÉLECTION

ARRÊTE DU 8 FÉVRIER 2007 MODIFIANT L’ARRÊTE DU 22 OCTOBRE 2005 RELATIF AU DIPLÔME D’ÉTAT D’AIDE-SOIGNANT

L’admission en formation se fait après réussite aux épreuves de sélection. Les jurys sont présidés par le directeur de l’institut.

Le candidat doit être âgé de 17 ans au moins à la date d’entrée en formation mais doit être âgé de 18 ans au moins au moment de la signature du contrat d’apprentissage. La limite d’âge pour la signature du contrat d’apprentissage est de 26 ans

Les épreuves de sélection sont organisées par les instituts de formation autorisés pour dispenser la formation A.S., elles comprennent :

     Une épreuve écrite et anonyme d'admissibilité, d’une durée de deux heures, notée sur 20.

Elle se décompose en deux parties :

a)  A partir d’un texte de culture générale d’une page maximum et portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, le candidat doit  :

-       dégager les idées principales du texte ;

-       commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum.

Cette partie est notée sur 12 points et a pour objet d’évaluer les capacités de compréhension et d’expression écrite du candidat.

b)    Une série de dix questions à réponse courte :

-       cinq questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine ;

-       trois questions portant sur les quatre opérations numériques de base ;

-       deux questions d’exercices mathématiques de conversion.

Cette partie a pour objet de tester les connaissances du candidat dans le domaine de la biologie humaine ainsi que ses aptitudes numériques. Elle est notée sur 8 points.

        Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10 sur 20 à l’épreuve écrite d’admissibilité, et les candidats dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité peuvent se présenter à l’épreuve d’admission

L’épreuve orale d’admission est notée sur 20, elle se divise en 2 parties et consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation :

a)         Présentation d’un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions.   Cette partie, notée sur 15 points, vise à tester les capacités d’argumentation et d’expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation ;

                       b)        Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’aide-soignant.

                                  Cette partie, notée sur 5 points, est destinée à évaluer la motivation du cand idat.

Une note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

  Sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité :

1- Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;

2-Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;

3-Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme étranger leur permettant d’accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu ;

4-Les étudiants ayant suivi une première année d’études conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année.

Vous pouvez vérifier l’homologation des diplômes (Education Nationale) sur le site cncp.gouv.fr et cliquer sur répertoire, le site vous donne le niveau et la fiche détaillée du diplôme en indiquant le niveau et / ou domaine d’activité.

 

ADMISSION

À l’issue de l’épreuve d’admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

Tous les candidats sont personnellement informés par écrit de leur résultat. Si dans les 10 jours suivant l’affichage un candidat classé sur la liste principale ou sur la liste complémentaire n’a pas confirmé par écrit son souhait de rentrer en formation, il est présumé avoir renoncé à son admission ou à son classement sur la liste complémentaire et sa place est proposée au candidat inscrit en rang utile sur cette liste.

 

Un report d’admission d’un an renouvelable deux fois est accordé de droit par le directeur de l’institut en cas de non signature d’un contrat d’apprentissage.

Un report d’admission d’un an renouvelable une seule fois est accordé de droit par le directeur de l’institut en cas de congé de maternité ou pour garde d’un de ses enfants âgé de moins de 4 ans.

 

 

RENTRÉE SCOLAIRE

 

L’admission définitive dans l’institut de formation est subordonnée :

  1. A la signature d’un contrat d’apprentissage avant l’entrée en formation. 

  2. A la production au plus tard le premier jour de la rentrée d’un certificat médical par un médecin agréé attestant que le candidat ne présente pas de contre-indication physique ou psychologique à l’exercice de la profession (liste des médecins agréés, disponible sur le site internet : www.hopital-prades.fr )

  3. A la production au plus tard le jour de la première rentrée en stage d’un certificat médical de vaccination conforme à la réglementation en vigueur  fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France.

·         Vaccinations obligatoires pour les professionnels de santé (article L.3111-4 du CSP) :

 

                     -       BCG (une vaccination antérieure suffit) ,

                     -       DTP (dernier rappel datant de moins de 10 ans) ,

                     -       HEPATITE B (vaccination obligatoire pour tout personnel de santé) avec protocole complet soit 3 injections minimum.

 

·         Vaccinations recommandées pour les professionnels de santé :

                    -       Grippe (selon la circulaire DGS/DGAS/DHOS du 03/10/08)

                    -       Coqueluche

                    -       Rougeole

                    -       Varicelle

 

En cas de contre-indication temporaire ou définitive à l'une des vaccinations indiquées ci-dessus, il appartient au Médecin Inspecteur Régional de la Santé d'apprécier la suite à donner à l'admission du candidat.

 

Dès à présent, mettez à jour vos vaccinations.

Si ces dernières ne sont pas à jour, vous n’intégrerez pas la formation

 

 

 

INFORMATIONS CONCERNANT L'APPRENTISSAGE

 

Le CFA :

 

Le CFA, au centre du dispositif de l’apprentissage, a pour mission principale de veiller au bon déroulement du contrat d’un point de vue administratif, pédagogique, juridique et financier.

 

L’institut propose la formation en partenariat avec :

 

·         le Centre de Formation d’Apprentis du Centre National de Fonction Publique Territoriale (CFA CNFPT) : www.lr.cnfpt.fr

·         le Centre de Formation d’Apprentis du Sanitaire et Social (CFA Sanitaire et Social) : www.cfa-sanitaire-social.com

·         le Centre de Formation d’Apprentis de l’Hospitalisation Privée (CFA HP) : www.fhp-lr.com

 

L’apprenti :

 L’apprenti doit être âgé de 18 ans au moins au moment de la signature du contrat d’apprentissage. La limite d’âge pour la signature du contrat d’apprentissage est de 26 ans.

L’apprenti s’engage à être présent, assidu et performant en entreprise comme  en centre de formation.

La formation est entièrement gratuite pour tous les apprentis.

 La rémunération de l'apprenti est exonérée de l’impôt sur le revenu dans la limite du SMIC annuel.

L'apprenti ne paie aucune cotisation sociale. Il est affilié à la sécurité sociale des salariés.
Les années d'apprentissage comptent comme des années d'ancienneté dans l'entreprise (excepté dans les établissements publics).

 La rémunération :

  En % du SMIC, sur la base de l’horaire légal hebdomadaire en vigueur dans l’entreprise (que le jeune soit en entreprise ou en centre de formation)  

 

Année d'exécution du contrat 1ère année 2ème année
18-21 ans 41% du SMIC 49% du SMIC
+21 ans 53% du SMIC 61% du SMIC

                                          

L’entreprise:

Toutes les entreprises relevant du secteur artisanal, commercial, industriel ou associatif et toutes les entreprises du secteur public non industriel et non commercial sont concernées.

L’entreprise doit désigner un Maître d’Apprentissage chargé d’accueillir le jeune, de lui transmettre son expérience, son savoir, son savoir-faire et de l’intégrer à l’équipe…

L’entreprise participe au financement par le biais de sa Taxe d’Apprentissage.

Les avantages pour l’entreprise:

L’employeur est exonéré de l’ensemble des cotisations patronales et salariales (s’il emploie 10 salariés au plus) ou des cotisations patronales et salariales de sécurité sociales (s’il emploie 10 salariés et plus, apprentis non compris).

 La loi a institué pour chaque apprenti employé dans l’entreprise (y compris établissement public et associatif, dès lors qu’ils sont soumis à l’impôt sur les sociétés) un crédit d’impôts.

L’employeur perçoit de la Région une aide au soutien à l’effort de formation, versée à l’issue de chaque année de formation, sous réserve de l’assiduité de l’apprenti.

De plus, les entreprises qui embauchent leur apprenti en CDI, après le contrat d’apprentissage, perçoivent une aide financière.