LA CARRIÈRE

Revenir sur le site de l'hôpital

Accueil

Accès

Actualités

Historique

le métier

Nos valeurs

La formation par voie directe

La formation en contrat d'apprentissage

Le concours

Le coût, les aides

Les cursus partiels

La carrière



   

  La rémunération

Dans le secteur public le salaire débute aux alentours de 1300 € net, hors prime, et se situe à environ 1700 € en fin de carrière. Dans le secteur privé cette rémunération varie en fonction des conventions collectives.  

   Le temps de travail

En milieu hospitalier, les horaires de postes des aides soignants sont une alternance de temps de travail : du matin, du soir, de nuit. Une réalité est à prendre en compte, le travail de week-ends et de jours fériés.

   Les chiffres :

En 1999 une enquête INSEE évalue à 330 000 le nombre d’aides soignants. Les effectifs ont augmenté de 53 % depuis 1983.Les femmes représentent 90% des effectifs.

Les débouchés

Ils sont très variés, permettant de répondre à tous les souhaits :
Hôpitaux en soins généraux, secteur sanitaire (services de médecine, chirurgie, réanimation, urgence, bloc opératoire, consultations…) ou psychiatriques, publics ou privés, cliniques, centres de rééducation fonctionnelle,  secteur médico-sociale, Maisons de retraite ou service de maintien à domicile des personnes âgées…

  Les études pour accéder à la fonction d'infirmier

Après 3 années d’exercice professionnel, l’aide soignant peut se présenter aux épreuves de sélection pour l’entrée en institut de formation en soins infirmiers.

Renseignements sur le site :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000772619&dateTexte

Les informations ci-dessous sont mises à jour selon l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'État d'infirmier, qui modifie certains aspects du concours d'admission en IFSI

Il existe plusieurs possibilités pour se présenter aux épreuves d'admissibilité du concours IFSI :  

1) Cas général (cf chapitre suivant)  

- Être bachelier ou élève de terminale ( attention, vous ne pourrez intégrer l'IFSI que sous réserve d'obtenir le bac).

- Soit être en possession de l'un des titres figurant dans l'arrêté du 25 août 1969, d'un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n°81-1221 du 31 décembre 1981 ;

-Soit de l'examen spéciale d'entrée en université (ESEU) organisé jusqu'en 1995 ; soit de l'examen de niveau organisé jusqu'en 1990 en vue de l'admission dans les écoles paramédicales 

-Soit du diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU) organisé depuis 1995 ;

-Soit, pour le candidat étranger, d'une attestation du Consulat ou de l'Ambassade, certifiant que le titre qu'il possède lui permet d'entrer à l'Université dans son pays (décret n°81-1221 du 31 décembre 1981, relatif à l'accueil des étudiants étrangers dans les universités et les établissements publics à caractère scientifique et culturel indépendants des universités, art.16 et 18).

 

2) Non bachelier

 

Vous êtes un professionnel non bachelier. Pour présenter le concours vous devez :

-Justifier de 3 ans d'expérience dans le secteur paramédical ou 5 ans dans les autres secteurs

- Et passer une épreuve de présélection. le dossier est à retirer dans votre DRASS de rattachement (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales).

-La présélection comporte deux épreuves : une épreuve sur dossier et une épreuve de résumé de texte. Chaque épreuve est notée sur 20 points (la note éliminatoire est de 7/20 à l'une ou l'autre des épreuves). Pour obtenir la présélection il faut obtenir une moyenne supérieure ou égale à 10/20 aux deux épreuves.

 

3) Dispenses de scolarité

 

3.1 Vous êtes aide soignant (DEAS) ou auxiliaire de puériculture (DEAP)

Si vous justifiez de 3 ans d'exercice professionnel équivalent temps-plein à la date de clôture des inscriptions, vous bénéficiez d'une dispense de scolarité, sous réserve d'avoir réussi un examen d'admission spécifique.

Cet examen d'admission ne comporte qu'une seule épreuve : analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l'objet d'une question. La durée est deux heures et l'épreuve est notée sur 30 points. Il faut obtenir au moins 15/30 pour être admis.

L'évaluation porte sur : les capacités d'écriture, d'analyse, de synthèse et les connaissances.

La dispense de scolarité concerne la compétence 3 avec les unités d'enseignement UE 2.10.S1 « Infectiologie hygiène » , UE 4.1.S1 « Soins de confort et de bien être » et UE 5.1.S1

Accompagnement dans la réalisation des soins quotidiens acquises et la dispense du stage de 5 semaines organisé au premier semestre.