ATELIERS D'ART-THÉRAPIE

HÔPITAL

Accueil

Mot de la direction

Les Événements

Présentation Générale

Plan

Historique 

Contacts

Les Instances

Marchés publics

 

SERVICES SECTEUR SANITAIRE

Le Service de Médecine /SSR

Unité de soins de longue durée (U.S.L.D) / unité hébergement renforcé UHR

 

SERVICE MÉDICO-SOCIAL

Maison de Retraite

Service de soins  à domicile (S.S.I.A.D)

L'accueil de jour

Plateforme de Répit

L 'ESA

 

SERVICE RESTAURATION

 cuisine 

 

Site Internet de L'IFAS

Cliquez ici 

 

LES DROITS DU PATIENT

Règlement de fonctionnement

Charte de la personne hospitalisée

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte de la personne accueillie

Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (C.R.U.Q)

 

QUALITÉ ET SÉCURITÉ

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins

 

OUVERTURE DE L'HÔPITAL

Consultations avancées

Réseau gérontologique

H.A.D

Rayonnement des prestations et services 

 

LES ANIMATIONS

Ateliers d'art-thérapie

BELLA le chien au contact des résidents

Activités culturelles de la maison de retraite

 

Atelier d’art-thérapie : Véronica DI MAGGIO Art-thérapeute

L’art-thérapie est une méthode consistant à créer les conditions favorables au dépassement des difficultés personnelles par le biais d’une stimulation des capacités créatrices.

Sur indication médicale elle s’inscrit dans le cadre d’une prise en charge globale.

Ces différents dispositifs permettent de libérer l’expression personnelle et de réveiller la créativité bloquée par des contraintes psychiques.

Elle ne peut, en aucun cas, se substituer à un traitement médical, mais peut entrer en synergie avec les soins traditionnels.

Nombreux sont les services public ou privé qui font appel à l’art-thérapie.

Utilisé depuis plus d’un demi-siècle au sein des hôpitaux psychiatriques elle étend son champ d’action à des domaines tels que la gérontologie où elle est en plein essor.

Elle est aussi très appréciée dans le travail avec les enfants et les adolescents.

Le corps médical est apte à évaluer, de manière objective ses effets, ce qui implique une collaboration étroite entre médecin et praticien en art-thérapie.

 L’art-thérapie est un soin relationnel, un soin de santé.

L’art est un moyen d’expression, il a des vertus anxiolytiques et thérapeutiques indiscutables.

Créer permet de « dire autrement » ses problématiques.

L’art-thérapie utilise toutes les disciplines artistiques (peinture, modelage, collage, marionnettes, masques, théâtre, musique…)

Sans se préoccuper de la qualité ou de l’apparence de l’œuvre finale, la démarche thérapeutique consiste à laisser progressivement surgir ses images intérieures, qui peuvent être autant le reflet d’expériences du passé que de rêves auxquels on aspire.   

Le geste créateur fait appel au corps qui se met en mouvement pour créer une œuvre concrète; dans le même élan il sollicite l’imagination, l’intuition, la pensée et les émotions.

Les images ou les formes ainsi créées, en plus de dévoiler certains aspects de soi, peuvent générer une vision et des comportements nouveaux qui contribueront à des guérisons physiques, ou/ et psychiques.             

Son histoire :

L’application de l’art à des fins thérapeutiques n’est pas un concept nouveau.

La Grèce antique, ainsi que la plupart des cultures traditionnelles, considéraient que les arts avaient un effet cathartique et thérapeutique.

Au début du XX siècle, le psychiatre suisse Carl G. JUNG (1875-1961) avait déjà lui-même expérimenté les bienfaits de l’expression par le dessin ; il a ensuite intégré cette approche dans sa pratique.

Toutefois, l’art-thérapie n’a fait son entrée officielle dans notre société contemporaine que vers les années 1930. Elle s’est d’abord introduite en Angleterre et aux États-Unis grâce à Margaret Naumburg, enseignante et psychothérapeute reconnue comme une des pionnières dans le domaine.

Par ailleurs, il est intéressant de faire un parallèle entre l’art-thérapie et l’art-brut, un mouvement lancé en 1945 par le peintre français Jean Dubuffet, à cause de la similarité du processus créatif qui vise essentiellement l’expression spontanée et personnelle.

Applications Thérapeutiques :

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées.

  La pratique de l’art, dans un cadre thérapeutique permet de lutter contre les états dépressifs (perte de l’enthousiasme, de la confiance en soi, baisse de l’estime de soi) contre les états confusionnels (hallucinations, délires) et retarder les altérations que subit la mémoire avec l’âge.

On sait que la pratique d’activités créatrices joue un rôle préventif dans le cas des maladies cérébrales dégénératives Créer ouvre une voie de dégagement aux affects.

La création sollicite les sens et l’imaginaire du sujet.

Elle réactive la pulsion de vie, relance l'envie de vivre et stimule les foncions intellectuelles et cognitives. Le patient réapprend à ressentir des émotions, à désirer.    

L’art-thérapeute œuvre dans le sens de la valorisation, de la renarcissisation, de son patient et l’aide à réaffirmer une identité propre. Cela est nécessaire avant d’essayer d’accroître ses échanges relationnels avec les autres.

En pratique :

Bilan très satisfaisant avec une montée en charge de cette demande.

Une séance d’art-thérapie se déroule individuellement ou en groupe dans un endroit convivial qui ressemble souvent plus à un atelier d’art qu’a un cabinet de thérapeute.

Avant d’entreprendre le travail de création, le thérapeute cherche à définir les motifs et les objectifs qui amènent le participant à suivre une thérapie afin de mieux le guider dans son processus de recherche intérieure, puis il lui donne des consignes choisies, et l’encourage à s’exprimer le plus spontanément possible.

Bien que l’art-thérapie comporte une dimension verbale, le travail expressif demeure central à la démarche. C’est l’image, ou l’expression, qui sert de fil conducteur.